Soirée – Débat d’Alain PORTES
alain_portes_2
Soirée – Débat d’Alain PORTES du Lundi 20 octobre au Restaurant le 7 à St Laurent sur Manoire

Devant près de 80 acteurs du handball périgourdin, Alain PORTES a pu partager non seulement son expérience actuelle d’entraîneur national mais également l’ensemble de son parcours grâce à une interview circonstanciée et conviviale, animée par Vincent CAZCARRA.

« Grâce à l’envie de transmettre de mon père et à ces lectures, j’ai eu envie d’être entraîneur avant même de pratiquer du handball ».

Pour information, les parents d’Alain PORTES étaient tout comme lui, professeurs d’éducation physique, il est mis à disposition par l’Education Nationale pour exercer sa fonction. Alain PORTES n’a pratiqué le handball que tardivement, vers l’âge de 18 ans, il a connu un parcours de joueur atypique, en devenant international sans avoir intégré un pôle espoir.

Et quel parcours ! Joueur international, entraîneur d’équipe masculine et féminine : en tant que joueur, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques d’été de 1992 à Barcelone, en tant qu’entraîneur avec un titre européen avec les féminines du HBC Nîmes, deux titres de Champion d’Afrique des nations avec l’équipe nationale de Tunisie masculine  en 2010 et en 2012.

Il a pu apporter son point de vue d’expert et prodiguer ses conseils auprès de l’auditoire, entraîneurs et dirigeants, qui lui ont posé des questions relatives, à l’encadrement de joueurs de haut niveau, féminines ou masculins.

« En tant qu’entraîneur dans les clubs sportifs locaux, quel que soit l’enjeu sportif, je ferai participer tous les jeunes joueurs aux matchs, hors de question de laisser l’un d’entre eux sur le banc, il ne faut pas sous-estimer les traumatismes que cela peut causer. »

En effet, grâce à ces deux casquettes d’entraîneur d’équipe féminine et masculine, il a pu échanger sur  le rôle que doit tenir l’éducateur en fonction du public encadré. Notamment, en répondant à une question pertinente de l’assemblée, il a précisé que les jeunes filles et jeunes femmes ont davantage besoin d’accompagnement dans leurs pratiques et d’un suivi régulier de leurs performances.

Il a présenté le projet de jeu de l’Equipe de France et les prochaines échéances à venir, le rôle qu’elle aura à jouer pour rentrer dans l’histoire, dans un premier temps aux JO de Rio, et dans un deuxième temps, le Championnat d’Europe en France en 2018. Et pour finir, Il a bien sûr évoqué la chance qu’ont les joueurs de haut niveau désormais d’avoir une médiatisation à la hauteur des résultats si probants à l’échelon mondial. « Je suis ravi que les rencontres soient maintenant si largement diffusées », souvenons-nous que le handball est tout de même  le dixième sport le plus pratiqué au monde.